Autoproduction de musique : la bonne solution ?

Autoproduction : la bonne solution ?

Vous êtes un chanteur ou une chanteuse confirmée et avez déjà plusieurs compositions à votre actif, mais vous avez beau faire le tour des maisons de disque, votre projet ne retient pas l’attention des producteurs, que faire alors ? Et si vous misiez sur l’autoproduction de musique ?

 

Qu’est-ce que l’autoproduction de musique ?

Tout d’abord, vous devez réaliser l’enregistrement et l’arrangement des titres, une fois que vous avez composé et choisi quelle musique et chanson figurera sur votre disque, il faut soit passer par un studio d’enregistrement avec un ingénieur du son, soit s’enregistrer chez soi avec son propre matériel. Il faut ensuite déposer votre œuvre afin d’en acquérir les droits.

Dernière étape : la production. Vous pouvez financer vous-même la fabrication de 1000 disques puis les distribuer chez les disquaires, mais c’est onéreux et pas toujours rémunérateur. Il existe une autre solution : mettre ces titres en ligne sur internet et en appeler aux internautes qui financeront la commercialisation de votre album et recevront un pourcentage sur les ventes.

 

Qui la propose ?

De nombreux sites proposent à des artistes de mettre leurs chansons en ligne et d’en appeler à la générosité des internautes, mais le plus connu est sans conteste MyMajorCompany, celui qui a lancé le désormais célèbre Grégoire.

Le principe est simple : les internautes écoutent une sélection d’artistes, puis misent sur l’un en achetant des parts. Lorsqu’un montant est atteint, le label prend en charge la réalisation d’un album, sa production et la promotion des artistes, jusqu’à la distribution physique et numérique de l’œuvre. Le produit des ventes est réparti entre les artistes, les internautes-producteurs et le label.

D’autres labels musicaux communautaires proposent ce type de service, c’est le cas, par exemple, de NoMajorMusik, ArtistShare ou encore SpidArt. A vous de choisir !

 

Est-ce la bonne solution ?

En ce cas, les labels communautaires semblent être la meilleure solution pour se faire connaître. En effet, les maisons de disque sont particulièrement frileuses en ce moment, en raison du contexte de crise de l’industrie du disque, le système d’autoproduction permet donc de contourner cette barrière. Mais il faut également savoir que pour un artiste remarqué sur le web, ce sont des dizaines de milliers qui restent dans l’ombre, les règles sont les mêmes qu’ailleurs : il faut savoir tirer son épingle du jeu.

Autre avantage : la rémunération que touche un artiste autoproduit est la même que celle d’un chanteur signé par une maison de disque, mais il bénéficie en outre d’une plus grande liberté d’expression. Il faut également signaler que le buzz autour des chanteurs « do it yourself » peut représenter une bonne publicité pour un début de carrière puisqu’il assure une excellente exposition médiatique.

 

Pour ou contre l’autoproduction de musique, à vous de choisir votre camp. Mais si on vous dit que les internautes ayant misé sur le chanteur Grégoire ont touché en retour cinq fois le montant de leur investissement, on aide à faire pencher la balance, non ? L’autoproduction est un phénomène nouveau qui continuera certainement à prendre de l’ampleur dans les années à venir, à suivre, donc !

 

Contacts

MyMajorCompany :  www.mymajorcompany.com
NoMajorMusik :  www.nomajormusik.com
ArtistShare :  www.artistshare.com
Spidart :  www.spidart.com

 

Claire

Derniers articles dans cette catÉgorie:
  • Comment réussir son casting musique ?
  • Comment devenir chanteur ?
  • Quelques conseils pour réussir son casting chanteuse
  • Casting chanteur : Où trouver des annonces ?
  • Comment devenir chanteuse ?
  • Recevez nos Articles et Castings par mail

    8 commentaires sur « Autoproduction de musique : la bonne solution ? »

    1. boumbou.alexandre dit :

      Bonjour! J’ai mon fils de 18 ans qui fait depuis 3 ans, danse(jazz, dance moderne, classique hip Hop) théâtre et champ à l’ A.I.D. dans le 16ème, il compose et chante bien, il est à la recherche d’un sponsor qui pourrait l’aider à décoller, à enregistrer son disque ou à faire son album, que doit -il faire? qui pourra-t-il contacter? Puis-je avoir une réponse viable pour cela? pourriez-vous nous aider s’il vous plait? je sais quemon fils a du talent, car il a été avec Camel walie, il a fait le grand théâtre du Chatelet, le grand palais pour les 75ème anniversaire d’air France, il a été en Lybie pour le 40ème anniversaire de kadafi, sélectionné pour représenter la FRANCE… Il a fait la Sorbonne (Danse et chant pour les 10èmes anniversaire…), aidez-nous, s’il vous plait? merci!
      voici mon mail: boumbou.alexandre@neuf.fr

    2. boumbou.alexandre dit :

      merci pour votre commentaire et vos explications pour mon fils BOUMBOU Patrick Balex Junior, son nom d’artiste est « STAND BELIVE» 

    3. Maya dit :

      Alexandre : la meilleure solution serait que votre fils enregistre une maquette, qui lui servira de démo. Il pourra ensuite l’envoyer aux maisons de disque, et postuler aux castings qui lui correspondent. Il peut également, si ce n’est pas déjà fait, s’inscrire à myspace pour faire connaître ses morceaux auprès des autres internautes.

    4. Anh dit :

      bonjour,
      je suis en train de chercher les documents sur l’autoproduction, la production, le lipdub. Je me demande si vous pourriez me suggerer certaines sites qui parlent de ce sujet

    5. saturday dit :

      « Il faut ensuite déposer votre œuvre afin d’en acquérir les droits.» 

      FAUX. Les droits sont automatiques dès lors d’une création, sans formalités. Inutile de déposer quoi que ce soit pour avoir tous les droits sur sa propre musique. Se référer au code de la propriété intellectuelle.

      Il ne faut pas confondre avec le dépôt à la Sacem, qui ne donne pas les droits (on les a déjà), mais gère les droits patrimoniaux…

    6. Ashes dit :

      @ Saturday: Excuse moi mais tu a raisons sur le fond mais dans la pratique tu te trompe … Tes droits ne sont pas « automatique»  dans le sens ou dés lors qu’il y a litige il faut que tu prouve que c’est bien toi qui à composé l’œuvre et crois moi ce n’est pas en disant « si si c’est moi qui l’es fais»  que sa fonctionne !

      Donc je dirais a tout les artiste en devenir, bon ou mauvais, déposé toujours les Droits lorsque que vous rendez public votre musique pour évité qu’un mec arrive, s’approprie votre musique et la vende sous sont nom.

      Après pour réagir a l’article, le phénomène de l’auto production n’est pas récente puisque cela fais dèjà un moments que cela existe au états-unis et dans pas mal de pays ou le mouvement alternatif et bien présent, ou il existe une vrai scène underground.

      Et le principe de se genre de site et tout à fais louable mais dans la pratique nous allons nous retrouvez avec de plus en plus d’artiste décérébré et complètement sans intérêt (dans le genre Grégoire pour ne cité que lui). La véritable autroprod et un mouvement revendicatif qui veut se libérer de toute emprise commercial à la base alors que c’est site la ce n’est pas du tout l’objectif, leur but c’est de ne surtout pas prendre de risque et de sortir un TRUC qui plaira à la masse. Bien sur je ne fais pas l’éloge des Major puisque moi-même étant musicien je sais de quoi il en retourne mais toujours est-il que le meilleur moyen de sortir du lot et d’arriver a vivre de la musique et de FAIRE DE LA MUSIQUE et surtout de la scène, un album n’est pas une fin en soit comme beaucoup de jeune artiste le pense.

      A bonne entendeur ! Salut !

    7. ahm dit :

      je suis entreint de créer avec mes amis une maison de production, je voudrais bien avoir des renseignements pour cette création pcq j’ai déjà créer une entreprise, une SARL dont la prestation de service.
      merci

    8. Nom dit :

      je suis entreint de créer avec mes amis une maison de production, je voudrais bien avoir des renseignements pour cette création pcq j’ai déjà créer une entreprise, une SARL dont la prestation de service.
      merci

    Laisser un commentaire